Comment être indemnisé après une collision ?

Publié le : 29 mars 20236 mins de lecture

Les accidents de la route sont malheureusement fréquents, et peuvent causer des dommages matériels et corporels. Heureusement, les assurances auto peuvent permettre d’être indemnisé en cas de collision. Si vous devez faire face à un tel incident, voici les étapes à suivre pour obtenir une indemnisation.

Les étapes à suivre après une collision

Appeler les secours et assurer la sécurité

En cas d’accident, la première chose à faire est de prévenir les secours si besoin et de sécuriser les lieux pour éviter tout danger supplémentaire. Pensez à allumer les feux de détresse, à sortir du véhicule si possible et à placer un triangle de signalisation à, au moins, 30 mètres du véhicule.

Échanger les informations avec les autres conducteurs impliqués

Il est important de relever les informations des autres conducteurs impliqués dans l’accident (nom, adresse, numéro de téléphone, immatriculation du véhicule, nom de l’assurance, etc.). Si des témoins sont présents, il est recommandé de prendre leurs coordonnées.

Faire un constat à l’amiable ou appeler la police

Si les dommages sont mineurs et qu’il n’y a pas de blessé, vous pouvez remplir un constat à l’amiable avec les autres conducteurs impliqués. Si les dommages sont plus importants ou si un blessé est à déplorer, il est nécessaire d’appeler la police pour constater les faits.

Prévenir son assurance auto et déclarer le sinistre

Il est important de prévenir son assurance auto dans les plus brefs délais afin de déclarer le sinistre. Cette étape permettra de lancer la procédure d’indemnisation. Pensez à rassembler toutes les informations et documents nécessaires pour la déclaration de sinistre (références du contrat d’assurance, constat à l’amiable, coordonnées des autres conducteurs impliqués et éventuellement des témoins, etc.).

Les documents à fournir pour une indemnisation

En cas d’accident de voiture, il est important de contacter rapidement son assurance auto et de fournir les pièces justificatives demandées, telles qu’une attestation d’accident et un constat amiable rempli avec précision. Pour ceux qui ont souscrit une assurance accident, il est d’autant plus crucial de remplir ces formalités. Si des témoins sont présents, il est recommandé d’ajouter leurs coordonnées et témoignages pour faciliter le processus de prise en charge. Les factures et devis de réparation ou de remplacement des éléments endommagés doivent également être fournis, tout comme les certificats médicaux ou arrêts de travail en cas de blessures.

Comment est calculé le montant de l’indemnisation ?

L’évaluation des dommages matériels

Pour évaluer les dommages matériels, l’assureur peut se baser sur un expert qui estimera le coût des réparations à effectuer. Si le coût des réparations est supérieur à la valeur du véhicule, il est considéré comme économiquement irréparable et être indemnisé à sa valeur à dire d’expert.

L’évaluation des préjudices corporels

Si des blessures sont à déplorer, l’indemnisation sera calculée en fonction des préjudices corporels subis (séquelles physiques, souffrances endurées, etc.). Des experts médicaux peuvent être sollicités pour évaluer ces préjudices.

La prise en compte des franchises et plafonnements de garanties

Il convient de vérifier les conditions de son contrat d’assurance auto, qui peut prévoir des franchises (partie des dommages à la charge de l’assuré) ou des plafonnements de garanties (maximum d’indemnisation prévu pour certains types de sinistres).

Les autres réductions possibles sur le montant de l’indemnisation

D’autres réductions sont possibles sur le montant de l’indemnisation, notamment si l’assuré a commis une faute qui a contribué à l’accident (par exemple, en ayant un taux d’alcoolémie excessif), ou si l’assuré n’a pas respecté certaines obligations, comme celle de s’assurer que son véhicule est en bon état de marche.

Les différents types d’indemnisation

À la suite d’un accident, il est essentiel de comprendre les différentes indemnisations pouvant couvrir les dépenses associées. Outre la couverture de responsabilité civile pour indemniser les dommages causés à autrui, il est possible d’opter pour une assurance tous risques pour une protection plus complète, ou pour une formule intermédiaire couvrant les dégâts causés à autrui ainsi que ceux de votre véhicule. Il est également envisageable de souscrire une assurance accident avec une garantie du conducteur pour couvrir les dommages corporels causés suite à un accident pour lequel vous êtes responsable ou sans tiers identifié.

Les recours possibles en cas de refus d’indemnisation

Si l’assuré estime que l’indemnisation proposée par son assurance auto est insuffisante ou refuse de le couvrir, il peut engager des recours. Il peut notamment saisir le médiateur de l’assurance ou faire appel à un avocat spécialisé en droit des assurances.

En souscrivant une assurance auto, vous pouvez être rassuré(e) en cas d’accident de la route, que ce soit pour des dommages matériels ou corporels. Pensez à bien vérifier les clauses de votre contrat d’assurance auto, y compris pour les garanties optionnelles telles que la garantie bris de glace, et à agir avec réactivité en cas de sinistre. En cas de doute, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre assureur pour connaître les détails de votre contrat et de votre couverture.

Plan du site